top of page

RETROSPECTIVE DE L'OEUVRE GRAVE. Bibliothèque Louis Nucéra à Nice

Dernière mise à jour : 16 déc. 2023

Janvier - mars 2019

Sitôt qu'il s'est mis à graver, en 1985, avec les encouragements et sur les conseils d'Henri Goetz, Bernard Alligand s'est placé dans une situation expérimentale. Cette attitude sera constante chez lui.

Son premier souci a été de ne pas considérer le papier comme un support inerte. Sa seconde préoccupation porta sur l'usage de la matière. Son troisième questionnement concerna l'adéquation dans le rapport formes/couleurs. Dès lors, ces éléments constitueront les "invariants" de son art.


Bernard Alligand illustre des livres d’artistes sur des textes inédits de Michel Butor, Gaston Puel, Salah Stétié, Robert Marteau, Régine Detambel, Jean-Pierre Geay, Kenneth White

La Bibliothèque Louis Nucéra présente l’intégralité des éditions de Bernard Alligand accompagnées de croquis, plaques, essais… Parmi les œuvres exposées, une petite partie des gravures dont l’artiste vient de faire don à la Ville de Nice.


Un Fonds de conservation de son œuvre gravé est constitué au Dép. des estampes de la Bnf. En 2018, la ville de Nice crée un Fonds de conservation de l’ensemble de son œuvre gravé consultable à la bibliothèque patrimoniale Romain Gary.


Les catalogues raisonnés de son œuvre gravé Tomes I et II sont disponibles à l’occasion de l’exposition. Le catalogue raisonné Tome I est disponible depuis l’ouverture de l’exposition.



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page