top of page

Poème Islande : CHOSE/ECHOS de Michaël Glück

Pour Bernard Alligand à partir de son travail sur l'Islande et inspiré par le film d'Axel Clévenot.


Poème Islande


CHOSE/ECHOS

rumeurs et grondements

ruminations de

la matière


souffles respirations

souffles inspirations

inspir/expir comme aussi

le pouls de la terre

palpitations de l’écorce

pulsions

geysers éructations

battements de cœur


e dans l’eau

odeurs parfums

du ventre de la terre

e dans l’eau 

une île

d’eau et de feu

de glace


l’espace

l’espace d’un tableau

sur la toile du monde



rumeurs et grondements

sables et cendres 

la terre et les ombres

ruminations des matières

battements une paupière se lève

les cils retombent

les cils permettent aux yeux

de désencombrer les paysages

filtrent les larmes et les pluies

retiennent la poussière

les cils sont les râteaux

des jours et des nuits


ou mieux les cils

sont des pinceaux

des brosses

à réinventer les paysages


le peintre invente un chemin 

entre ce qui est et ce qui

pourrait être


ne pas  peindre l’Islande

mais avec l’Islande


ce mouvement-là

ce geste

sasse et ressasse

une rythmique des commencements

des recommencements

éruptions

érosions


le grand rabot du temps

glacier des heures et des jours

volcans des nuits clouées 

d’incandescences et de laves


ce mouvement là

de cueillette

de récoltes et prélèvements

d’emprunts

comme un geste déjà

du pinceau sur la toile

et ce chant des matières


poème de la main

grammaire de l’image


ce qu’il prend 

il le rend

rien de la prédation


l’offrande


il danse

l’île danse

l’Islande


" Tout de même sur le sable volcanique / es mots sont là sifflant / entre toi et le monde"

Sigurður Pálsson




MICHAËL GLÜCK né en 1946 à Paris (fils d’immigrés d’Europe de l’Est) est écrivain, poète, dramaturge et traducteur.
Michaël Gück, villa des arts Paris 2023

MICHAËL GLÜCK né en 1946 à Paris (fils d’immigrés d’Europe de l’Est) est écrivain, poète, dramaturge et traducteur. L'auteur construit son oeuvre littéraire sur le champ lexical de l’exil et du lien.  Il fut enseignant (lettres, philosophie) de 1969 à 1983, lecteur et traducteur dans l’édition (Flammarion, éd. Jean-Michel Place 1980-1982), directeur du Centre Culturel Municipal puis du théâtre la Colonne à Miramas (1985-1989), il a multiplié les collaborations artistiques avec le théâtre, la danse, les marionnettes, les arts plastiques et la musique. Il fut boursier du Centre National des Lettres en 1981 et 2000, bourse d’encouragement, direction du Théâtre, 1997. Aide à l’écriture, D.M.D.T.S. 2000.



44 vues0 commentaire
bottom of page